La moqueca pour bluffer ta mère grand-mère

Avouez … on a tous une grand-mère qui a un TAS de recettes super qu’elle essaie à tout prix de « nous transmettre ». Et on le sait bien, c’est bien là le piège !! si vous vous essayez à ses recettes en repas du dimanche, vous pouvez être sûrs que ce sera moins réussi et que cousin Gérard ne se privera pas de vous dire « je préfère quand même celle de Mamie »

Alors voilà, nous on dit STOP !! et on vous sauve la mise pour le prochain repas de famille à la maison. Point de bouillabaisse, mais LA MOQUECA BAIHIANAISE !! Non seulement rien que l’intitulé du plat en jette, mais en plus c’est bon 😉

moqueca

 

INGREDIENTS [4 personnes]: 

  • 700 g de poisson blanc de mer (oubliez pas le Brésil a été colonisé par les Portugais, alors globalement le cabillaud convient très bien pour toutes les occasions !)
  • 4 tomates (#pas de soucis)
  • 1 poivron (#pas de soucis)
  • 2 oignons moyens émincés (#pas de soucis)
  • 3 gousses d’ail émincé (#pas de soucis)
  • Persil (#pas de soucis)
  • Huile d’olive (#pas de soucis)
  • 50 cl de lait de coco (#pas de soucis ?? normalement)
  • 1 cuillère à soupe d’huile de dendê (#soucis, mais en même temps pour que cousin Gérard la boucle, il fallait bien un truc un peu chelou et difficile à trouver 😉)

#minuteculture : Azeite de dendê (ou aussi huile de palme) : ingrédient de base de la table afro-brésilienne et bahianaise, est obtenue par la pression des fruits de l’arbre : le palmier à huile

#petittipsenplus : Possible aussi de remplacer le poisson par des crevettes

 

ETAPES : Faites péter le tablier, on y va :

  1.  Coupez en gros morceaux les tomates et le poivrons pour les disposer joliment (ou pas) et disposez-les au fond d’une casserole (on ne fait rien chauffer pour l’instant !). Couvrez ensuite avec les oignons et l’ail, arrosez avec de l’huile d’olive
  2.  Disposez ensuite avec amour les filets de poisson et un peu plus d’huile d’olive (il n’y a jamais trop d’huile d’olive)
  3.  Versez le lait de coco jusqu’à ce que le poisson soit à peine couvert.
  4.  Allumez à feu doux et laissez bouillir.
  5.  Remuez de temps en temps, très délicatement pour ne pas émietter le poisson.
  6.  Quand il sera presque cuit (ça peut arriver très vite !), salez, poivrez, mettez du persil et finalement une cuillère de « dendê » (pas plus)     
  7. Goûtez, relevez un peu plus s’il le faut et servez très chaud accompagné de riz blanc (et farine de manioc si vous en trouvez)

 

 

Et là cousin Gérard n’a qu’à bien se tenir !! 😊

Bon appétit les petits chats ❤

 

JPPJV