Brésil #4: Challenge accepted!

Où ça : Pipa > Olinda > Salvador

map 4

En bref : le guide pratique d’arrivée dans une nouvelle ville, un épisode cubain sans cigare et un bout de carnaval

Les chiffres : 18 kg de petit dej (par personne), 86% (la surface de nos corps assimilable à un coup de soleil),

Une semaine placée, vous l’aurez compris, sous le signe du CHALLENGE.

 

CHALLENGE I : Arriver dans une nouvelle ville en toute sérénité

Vous vous rappelez ? #photosympa #commentaireplustendu

 

debrief 4

Voici comment on s’est dit que serait vraiment cool de notre part de vous faire un petit tuto « Quand on arrive en ville ! » (les gens changent de trottoir, #touçatouça)

En gros quand on arrive en ville, c’est quasiment tout pareil à part que ce ne sont pas les gens mais NOS PETITES PERSONNES qui changent de trottoir…

En résumé : départ de Pipa à 9h pour une arrivée prévue à Recife à … 20h. Alors qu’on le sait pourtant ! Ici il fait nuit à 17h45. Mais aucun souci,  Ada avait bien étudié Google et c’était enfantin, ça s’enchainait presque trop bien pour être honnête sur le papier (spoiler alert):

  • 20h : arrivée à la gare routière de Recife
  • 20h30 : Prendre le métro jusqu’à la station « Joana Bezerra »
  • 21h15 : Prendre le bus n° 310 à deux rues de là pour Olinda
  • 21h50 : 250m à pieds et arrivée à la Pousada Flor de Olinda

Qui a vu la faille ? Ce petit truc qui allait pimenter notre soirée ? Allez on vous donne un ou deux indices :

  • 21h15
  • station Joana Bezerra

#teamdegagnants, oui oui on est descendus de nuit dans un quartier que nous ne connaissions pas, dans un pays où il n’est pas chaudement recommandé de marcher avec sa maison sur son dos.

Bref, on a pris notre courage à deux mains et, vaillamment, … on a fait 10m ! Jusqu’à ce qu’un passant nous dise en gros « oula non ! vous ne pouvez pas passer par là, trop dangereux ! »

Comme l’a dit Alphonse Daudet presque en ces termes,  « parfois le courage c’est fuir ! ». Courageux …  on a fui vers le métro, direction le centre centre, pour sauter dans le premier taxi qui voudrait bien nous amener à Olinda. #teamdevaillants

Heureusement on est là pour vous montrer le mauvais exemple : voici donc tout ce que vous ne ferez pas en arrivant dans une nouvelle ville :

  1. Arriver de nuit dans un lieu que vous ne connaissez ni d’Eve ni d’Adam
  2. Prévoir un itinéraire 100% google maps en toute sérénité sans jamais envisager que certains quartiers ne « valent pas le détour »
  3. Vous croire plus malin que les habitants du cru : « franchement il y en a que pour 5min de marche, on y va ! »

Mais la plus grosse erreur serait quand même de croire que tout est trop dangereux et de rester chez vous ! #lamoraledelhistoire

 

CHALLENGE II: Se téléporter à Cuba?

Pour ne pas vous faire croire que notre voyage tourne au scénario de film catastrophe à petit budget : après ce mini-épisode sympathique à Recife, on est arrivés dans un endroit pas affreux du nom d’Olinda => « O linda !» => « Oh que c’est mignon par ici ! »

Cuba ? Est-ce que le fait de ne jamais être allés à Cuba nous rend illégitimes pour faire cette comparaison ? La question est certes pertinente et mérite d’être posée, mais nous n’y apporterons malheureusement aucune réponse dans cet article.

En bref, Olinda c’est beaucoup de couleurs, du street art un peu partout, la fête de la gastronomie tous les soirs sur la place principale (ramène tes potes, on va s’envoyer un petit Acarajé) => On recommande à 200% environ.

debrief 4 (2)Vous l’avez compris, on ne regrette pas du tout d’avoir choisi de loger ici plutôt qu’à Recife, d’autant plus que la Pousada était fort agréable et avec un atout de poids : un petit déjeuner pantagruélique.

Voici l’opportunité de vous livrer une de nos petites #astucesdevoyage : la bien nommée « équation du petit déjeuner » qui consiste à exploiter avec astuce les ressources à votre disposition :

Petit déjeuner buffet inclus + qualité gustative du petit déjeuner + capacité à avaler l’équivalent de 3 repas entre 8 et 9h du matin = économie du déjeuner

De nada 😉

 

CHALLENGE III : Se faire « spoiler » le carnaval à Salvador*

*Tout le monde meurt à la fin.

Bon on ne va pas passer pas 4 chemins, on avait aimé São Louis, on a adoré Salvador ! Mais ne voulant rien vous imposer, on vous laisse vous faire votre propre avis :

debrief 4 (3)

Le centre historique du Pelourinho (Piloris), au-delà de son nom guilleret, est un centre historique extrêmement bien conservé, un poil touristique, oui, mais agréablement animé et c’est un vrai plaisir de se perdre dans les rues.

A juste titre, la cuisine « à part» de la région est célèbre au Brésil et on ne s’est pas privés pour tester : Feijoada (le cassoulet local), Moqueca de Peixe, Ximxim de galinha…

Comme toutes les grandes découvertes de l’histoire, ça commence toujours pour nous un peu comme un accident : on écoute attentivement le serveur du restaurant > on ne comprend pas ce qu’il nous dit > on acquiesce poliment > on choisit au hasard > généralement ça se passe bien !

Salvador, c’est encore et toujours, de la musique et principalement des percussions. C’est particulièrement impressionnant lorsque les écoles viennent répéter pour le Carnaval !

 

5' - P1050195
❤  ce petit garçon au milieu des répétitions ❤

A Salvador, enfin, on a décidé de tout faire « COMME LES LOCAUX », donc le dimanche. Hop hop, on fait 45 min de bateau pour aller se relaxer sur l’île au large de la ville à Mar Grande. COMME LES LOCAUX, on ne met pas de crème solaire et A LA DIFFERENCE DES LOCAUX, notre corps entier se transforme en coup de soleil #différents.

Bref, Salvador c’était trop cool.

 

Au programme du prochain débrief : du trekking, de l’eau douce, des blessures physiques mais un mental toujours aussi solide, des cascades en cascade.

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s