Brésil #3: De Fortaleza à Pipa … on vous dit tout !

Où ça : Jeri > Fortaleza > Natal > Pipa

En bref : des centres pas trop historiques, un CouchSurfing … atypique, le retour de la vie by night (ou pas…)

Les chiffres : 2018, 70km parcourus sur des plages (environ), 8 SMCT (on vous laisse deviner ce que c’est)

On a bien hésité et puis on s’est dit qu’on se connaissait bien et que ce serait vraiment moche de vous mentir par omission. Alors voilà on vous dit tout !!

 

CHAPITRE I : A vos cartes !

Map 3
Tout est plus clair avec un schéma !

Cette semaine commence avec un changement de plan lorsque nous avons décidé d’aller voir de nos propres yeux Pipa, celle dont tout le monde nous parlait !!

Et pour ce faire,  nous nous sommes concoctés un petit voyage sympa pour rejoindre cette petite sœur de Jeri – au programme :

  • un bus de nuit Jeri > Fortaleza
  • une journée à Fortaleza
  • un bus de nuit Fortaleza > Natal (on adore ça les bus de nuit #lebuscestlavie!! )
  • une journée et une nuit à Natal
  • un petit bus de rien du tout (2h30) pour Pipa

Alors pour vous la faire courte, nous Fortaleza on n’a pas vraiment eu de coup de cœur : ville en quadrillage à l’américaine, grands building et pas vraiment de cœur historique sympa (ou alors on l’a pas trouvé) du coup, on a été forcés, véritablement pieds et poings liés….de passer la journée à la plage : on se remet doucement de cette mésaventure…

Arrivée à Natal après un trajet qui nous a semblé durer 5 vies (#lebuscestlavie, vous l’avez ???) qu’on nous avait décrit comme « trop mignon » … a première vue un cœur historique en ruine et sans charme et surtout le retour du carefulness à fond. Notre hôte couchsurfing Hudson a passé une bonne partie de la journée à nous dire que la ville était « nao securo, nao securo … » .

Bon du coup on était un peu sur notre faim… MAIS !! une dernière curiosité a payé ! on prend un bus pour passer de l’autre côté de la ville et là un petit village au cœur de la ville : Punta Negra. L’endroit est beaucoup plus familial avec des petits stands de coco tous les 5m (#lacocoaussicestlavie) et surtout un coucher de soleil de toute beauté sur la dune.

20171228_163457

Mais surtout Natal, c’était une E.X.P.E.R.I.E.N.C.E !!! C’est parti pour le 2nd chapitre !

 

 

CHAPITRE II : Retour à l’internat…au cœur d’un hôpital Natalien

La magie du couch surfing c’est les rencontres mais il y a toujours une petite composante « surprise » : Est-ce que la personne qui m’accueille n’habite pas à 1h45 de bus du centre-ville ? Est-il plutôt amateur de Philatélie (collection de timbres) ou de Nanomanie (collection de nains de jardin) ce qui pourrait poser un problème de place et être légèrement angoissant ? Et surtout : où, quand, comment va-t-il me faire dormir ?

Il faut dire qu’on avait eu de la chance jusque-là : chambre privée, clim, petit déjeuner…même si, en principe avec Couchsurfing, tu peux t’attendre à dormir sur un canapé et que le confort ne doit pas être ta priorité n°1.

Quelle sagesse et quel réalisme me direz-vous…Oui mais là il faut dire Hudson est arrivé à nous surprendre !

Après 2 nuits dans le bus et une journée de zonage, nous voilà bien fatigués, bref fin prêts pour notre 3ème couchsurfing ! Nous avions rendez-vous devant l’hôpital universitaire, et pour cause ! A notre plus grande surprise à l’arrivée d’Hudson, ce dernier nous fait entrer DANS l’hôpital. Là autant dire qu’on ne sait pas dire en Portugais « mais où on va ??!! » mais clairement c’était LA question qui méritait réponse !

 (ah oui parce que Hudson ne parlait pas anglais et nous on falo portuguesh toujours pas terrible, du coup on a connu quelques grands moments de communication)

20171228_081545
Le meeting point …

Hudson habite en fait dans la cité universitaire de l’hôpital dans une sorte d’appart avec 7 autres étudiants. Ces derniers étant partis en vacances d’été (oui oui ici c’est les vacances d’été – nous aussi ça nous a fait bizarre) notre hôte nous a gentiment proposé leur chambre.

Et là comment vous dire … Hudson nous présente deux lits avec draps (utilisés), caleçons, chemises et pantalons sales en vrac … on a dû lui faire répéter au moins 4 fois « ma sei seguro ?? » (oui on parle italien aux Brésiliens, c’est plus fort que nous…) et oui oui Hudson était seguro qu’on pouvait dormir là!

P1040932

 

Bon ben alors on s’installe ! c’est aussi ça le couch surfing ! On a donc cohabité avec des restes de bouffe un peu partout, caleçons sales un peu partout aussi, … et même en exclu : Kiki le cafard qui s’est invité ! 😊

20171229_074012.jpg
Hello Kiki !!

Bref, on a fait un couch surfing dans un hôpital Natalien !

 

CHAPITRE III : PIPA DO AMOR ❤

Vous avez bien suivi ? Nous y voilà ! Nous arrivons à Pipa : « vous aimez Jeri ?? Vous allez adorer Pipa !! »

Verdict ? C’est un grand OUI ! Petite bourgade animée et les plus belles plages qu’on ait vu au Brésil jusque-là. Il y en a pour tous les goûts : peuplées ou désertes pour peu que vous n’ayez pas peur de marcher 20min.

 

Réveillon oblige, Pipa ce n’était pas vraiment la même ambiance que Jeri. Plutôt fêtarde comme bourgade, c’est musique à fond, bière et caïpi de jours comme de nuit : et pour cause, les gens ici ne se

mblent pas bien faire la différence 😊

Autre particularité ? Vous ne savez plus trop si vous n’avez pas passés une frontière dans un moment d’inattention. Ici près de 40% des gens sont argentins, et du coup on comprend bien mieux ce qu’on nous dit !

Nous voilà donc au temple de la fête pour le réveillon !! le hasard fait bien les choses !!

feu
Très bonne année à tous !! ❤

Ps : on a dit qu’on ne vous mentez pas … alors on va jusqu’au bout. Pipa by night, on l’a vu que rapidement. Après une petite soupe de frango des familles, nos intestins en « avaient décidé » autrement, et ont préféré un régime smecta (SMCT), ercefuryl pour ces quelques jours…. Ca y est le voyage commence VRAIMENT !! 😊

 

Au programme du prochain débrief : le guide pratique d’arrivée dans une nouvelle ville, un épisode cubain et un bout de carnaval

2 réflexions sur “Brésil #3: De Fortaleza à Pipa … on vous dit tout !

  1. nous aussi bonne année, je ne suis pas assez calée pour envoyer une carte internet, mais le coeur y est. vous vivez tous les deux une expérience formidable. De tout coeur, Guran

    J'aime

  2. je ne sais pas si ce message arrivera….. je ne suis pas douée pour internet, mais nous aussi on vous souhaite une belle année 2018 avec toutes ces images qui s’impriment durant ce voyage.

    ________________________________

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s